Les Vampires de Chicago, Tome 1 – Certaines mettent les dents (Chloé Neill)

les-vampires-de-chicago-tome-1

Edition : Milady -> Collection : Bit-lit

Prix : 7 euros
Pages : 460

 Résumé

Il m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.
Les Vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait.
Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants et sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vas fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expériences en matière de séduction…
J’ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi.
Ça va saigner !
C’est une saga que j’ai commencée il y a déjà trois ans ! Et aussi l’une de mes sagas préférées ! Au premier abord, si on ne s’intéresse qu’au résumé on pourrait presque croire que ce va être une banale histoire de vampire. Mais il faut vite vous détourner de cette idée ! Ces vampires là sont absolument géniaux et totalement original, avec une pointe de légende qui nous permet de rester dans le mythe du vampire tout en conservant un aspect moderne !
Les Vampires de Chicago sont répartis en Maison, avec à leur tête un Maître. On trouve trois maisons à Chicago, dont la Maison Cadogan. Cadogan est une maison ancienne dont le Maître est Ethan Sullivan. C’est dans cette maison que Merit va se retrouver propulsée contre son gré. Ce petit bout de femme devient vampire à la suite d’une agression. Malheureuse elle ne l’a pas choisi, et on comprend donc pourquoi elle manifeste une certaine colère tout au long du tome.
Ce qu’on apprécie notamment chez elle, c’est son intelligence. Merit est loin d’être bête et est une adulte mûre qui sait ce qu’elle veut. Elle réfléchi de manière intelligente et prend rarement de mauvaise décision. Merit est donc une jeune femme loyale, pleine de bon sens et d’un humour totalement mordant ! Ce tout premier tome est jonché de remarques humoristiques et ce sont tout les personnages qui s’y mettent. Cela donne une aspect très convivial à l’histoire. Même si les personnages viennent à peine de se rencontrer, ils n’hésitent pas à se lancer des piques et ce sont nos yeux qui en retirent tous le plaisirs ! C’est un livre que l’on lit avec le sourire aux lèvres !
Viens ensuite Ethan Sullivan, le Maître de la maison Cadogan et aussi l’homme qui a transformé Merit en vampire dans le seul but de lui sauver la vie. C’est un Maître vampire charismatique, beau comme un dieu et qui, il faut l’admettre, est un vrai con arrogant. Lorsque j’ai lu le premier tome pour la toute première fois, je n’avais pas fait attention à quel point Ethan pouvait être à ce point arrogant, prétentieux ou manipulateur.
En fait, j’étais beaucoup plus obsédée par la description qu’en faisait Merit (eh bien oui quoi ! Je suis une grande rêveuse!) et par la relation explosive entre eux. Ethan pense qu’on lui doit tout, de la transformation en vampire à la moindres choses qu’il est capable de donner à ses vampires. Il ne comprend donc pas comment Merit peut être aussi en colère d’avoir été changé en vampire. Pour lui, la morsure est un cadeau et pas des moindres. Pour lui, Merit doit lui en être reconnaissante. J’avoue qu’en le relisant dernièrement, j’ai eu envie de le baffer un tas de fois. Son arrogance envers Merit est un vrai motif pour le détester. Heureusement, il y a des moments où il est capable de faire preuve de bon sens et d’écouter Merit, mais aussi de se montrer moins bête à son égard.
Cependant, Merit et Ethan ne sont pas les seuls personnages intéressant que l’on retrouve dans cette saga. On peut notamment y rencontrer Mallory, la meilleure amie de Merit qui est sûrement la personnage la plus extravagante de la saga. La jeune femme à les cheveux bleu, travaille dans une agence de pub et se trouve être également une sorcière. Son amitié avec Merit est touchante et on a surtout l’impression de rencontrer deux sœurs, et non deux meilleures amies. La découverte des pouvoirs magiques qui suit la transformation de Merit nous amène donc à parler de Catcher, un sorcier très sûr de lui. Il n’est pas arrogant, mais presque. En fait, il est surtout très autoritaire. Il sort avec Mallory et leur relation fait des étincelles dés leurs rencontres. Et en plus de ses deux là, on peut parler du grand-père de Merit, de Jeff un métamorphe qui sentent très bien avec Merit et aussi de Luc ou Lindsey de nouveau amis de Merit dans la maison Cadogan.
L’intrigue elle, est menée d’une main de maître pas l’auteur qui connaît son univers, ses personnages, son environnement et ce qu’elle souhaite faire de l’histoire. On ne s’ennuie jamais dans ce roman, on a toujours quelque chose à se mettre sous la dent et c’est que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman. On a pas le temps de souffler, il faut toujours poursuivre sa lecture pour connaître la fin de se roman qu’on aimerait ne jamais se voir terminer.
Et pour finir, j’ai adorée ce livre d’un point de vu littéraire ! L’histoire est addictive, pleine d’humour avec une enquête menée par les vampires, du mystère qui tient en haleine jusqu’au bout, des vampires avec un humour mordant et qui n’ont pas peur de verser du sang !

Note : 10 / 10

Publicités

Une réflexion sur “Les Vampires de Chicago, Tome 1 – Certaines mettent les dents (Chloé Neill)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s