Les Cavaliers de l’Apocalypse, Tome 2 – Famine (Larissa Ione)

couv61865839

Edition : Milady -> Collection : Bit-lit
Prix : 8,20 euros
Pages : 478

Résumé

LA FIN DES TEMPS APPROCHE. LES CAVALIERS DE L’APOCALYPSE DEVRONT CHOISIR DE PRÉSERVER LEUR HUMANITÉ ET COMBATTRE AU COTE DU BIEN OU, AU CONTRAIRE, EMBRASSER LEUR DESTINÉE ET DÉCHAÎNER L’ENFER SUR TERRE.
L’amour est une émotion défendue à l’immortelle Limos. Promise à Satan, celle qui deviendra Famine si elle se range aux côtés du mal, est terrifiée par la réaction de ses frères s’ils apprennent la trahison qu’elle a commis des siècles auparavant. La cavalière se retrouve seule face à ses démons lorsque l’enfer engloutit Arik Wagner. En effet, ce militaire humain a eu le culot de l’embrasser… et d’éveiller son désir. Une tentation qui risque de déclencher l’Apocalypse si Limos décide d’y céder.
J’ai lu ce tome avec un peu moins d’engouement que le premier, à vrai dire, j’ai été un peu déçu par l’histoire de Famine (Limos) et d’Arik. Je crois que j’ai attendu trop de ce tome.

Limos a prêté serment, elle devra épouser Satan, ce n’est pas surprise, on l’apprend déjà dans le premier tome. C’est une cavalière et une combattante aguerrie, mais… Je l’ai trouvée cul-cul… J’ai eu du mal à l’apprécié, quelque chose m’a comme qui dirait repousser. Je l’ai trouvée légèrement naïve et pourtant, elle est très vieille. Plusieurs millénaires, alors on s’attend, malgré son innocence à quelqu’un d’intelligent, qui soit un peu moins fleur bleu, un peu un personnage qui n’attend plus rien, qui attend juste de voir quand quelqu’un décidera de venir l’emmerder pour briser son seau… Mais voilà, pas du tout.

Arik en revanche, est sympa, on l’avait déjà rencontré dans Démonica avec sa sœur Runa (Tome 2 – Désir déchaîné). Je l’ai apprécié, mais pareil qu’avec Limos, j’ai eu un léger différent avec lui. Quelque chose me gênait assez chez eux. Ce que j’ai cependant apprécié, c’est sa force de caractère, et son envie malgré tout, de protéger Limos et finalement, de presque (même si ça lui fait quand même plaisir) de sacrifié sa liberté pour sauver Limos. C’est plutôt cool de sa part. Ce qu’on aime aussi beaucoup chez lui, c’est son côté militaire, on aime les passages ou le côté combattant d’Arik est sollicité, même s’ils sont finalement assez rare je trouve.

Leur histoire d’amour est mignonne, et justement, beaucoup, beaucoup trop mignonne pour leur caractère de combattant aguerri. J’ai trouvé leur histoire assez mal exploitée, il leur manquait quelque chose de… Passionnant.

Heureusement, on retrouve quand des choses positifs comme le fait que l’intrigue est intéressante, et nous pousse à continuer notre lecture avec, quand même, un certain plaisir. Larissa Ione à une très bonne plume il n’est donc pas difficile de rester dans l’histoire. On a un certain plaisir à constater que Larissa ne délaisse pas Ares et Cara que l’on trouve dans le premier tome et aussi, qu’on rencontre le tout début de l’histoire de Thanatos (une histoire qui risque d’en étonner plus d’une). Et bien sûr, on aime retrouver ce truc qui n’est que de Larissa, nous trouver tout un tas de solution tordu pour rendre les deux personnages d’un même couple immortel !

Note : 6/10

Publicités

Une réflexion sur “Les Cavaliers de l’Apocalypse, Tome 2 – Famine (Larissa Ione)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s