La Confrérie de la dague noire, tome 1 – L’amant ténébreux (J.R. Ward)

la-confrerie-de-la-dague-noire,-tome-1---l-amant-tenebreux-56945-250-400.jpg

Edition : MiladyCollection : Bit-lit
Prix : 8 euros
Pages : 559

Résumé

UNE GUERRE FAIT RAGE A L’INSU DES HUMAINS.
Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable…
L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

C’était un réel plaisir de relire ce tome 1 de La confrérie de la dague noire de J.R. Ward ! J’avais bien 4 ans voir même 5 de moins qu’aujourd’hui quand je l’ai lu la première fois, et si j’avais adorée à ce moment-là, je peux dire cette fois, je l’ai trouvé encore mieux qu’avant !

Les vampires sont en guerre contre la société des éradiqueurs, et ceux qui sont chargés de protéger les vampires font partie de la Confrérie de la Dague noire !

On peut alors compter sur six vampires hyper baraqués, grand de près de 2 mètres, pesant près de cent kilos de muscle et avec un sens de l’humour très développé !

J’ai pris un réel plaisir de retrouver Beth et Kolher qui avait fait chavirer mon cœur la première fois, et qui ont réussi ce tour de force pour la seconde fois !

Tous les deux ont leurs caractères, et la confrontation des deux donne un mélange explosif de saveurs.

Beth fait définitivement partie des femelles de la saga que je préfère ! Elle est courageuse et intelligente, elle sait tenir tête à Kolher, mais elle sait aussi quand elle doit s’écraser ou se méfier.

Sa relation avec Kolher est intense et se développe rapidement d’un point de vu temporel bien sûr, mais de manière logique. On a l’impression qu’il se passe bien plus de temps que l’on ne le croit entre leur rencontre et la fin du livre.
On découvre les personnages au fur et à mesure, apprenant à tous les apprécier (sauf les méchants que J.R. s’est parfaitement rendre détestable).

Comme avant, l’écriture de J.R. est un vrai plaisir pour les yeux ! Simple et fluide, pleine de passion et terriblement aguichante et impossible à lâcher !

Bref, suite au tome 2 ! Cette relecture complète de la saga va être un vrai régale, c’est sûr !

Note : 9 / 10

coup-de-coeur
Publicités

3 réflexions sur “La Confrérie de la dague noire, tome 1 – L’amant ténébreux (J.R. Ward)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s