Noirs démons, tome 1 : Tout ce qui brûle (Suzanne Wright)

Chronique proposée par : Glurpy

couv36206811

Édition : Milady →  Collection : Bit-lit
Prix : 8.20
Pages : 475

Résumé

Membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde.
Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle… ou sur lui.

Par où commencer ? Ce qui m’a principalement attiré vers ce roman, c’est son sujet. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les démons ne prennent pas une grande place dans le genre de la Bit-Lit. De plus, on ne se trouve pas du côté des humains qui rencontrent ces créatures démoniaques. On plonge directement parmi les démons qui vivent au sein des villes humaines, donc oubliez tout de suite ce décor des enfers avec des flammes partout, une chaleur insupportable et des personnages qui ne vivent que pour faire le mal.

Dans cette histoire, on suit Harper qui fait partie d’un célèbre clan. Elle se fait remarquer par Knox qui est le dirigeant du clan le plus célèbre et le plus puissant. Knox, c’est l’homme qui réunit tous les stéréotypes habituels : beau, grand, baraqué à en faire baver n’importe qui, mystérieux et autoritaire, et j’en passe. Harper, elle, est décrite comme une fille unique, belle, avec un caractère fort et qui sait se débrouiller sans l’aide de personne. Donc, on l’aura deviné : les clichés sont de la partie !

L’histoire se déroule en deux temps : l’évolution de la relation Harper/Knox sur un fond de politique. Car oui ! On va suivre une élection d’un démon qui les gouvernera tous et tout ce qui va avec bien sûr ! Autant être honnête. Moi, la politique, ça ne m’intéresse clairement pas. Le fait qu’elle prise beaucoup de place dans ce premier opus me dérange énormément. Et ce n’est pas la seule chose qui a gâché ma lecture.

Les personnages ne m’ont pas plu. Je n’ai pas réussi à me retrouver dans l’un des personnages ou éprouvé une moindre sensation d’attachement. Knox est trop autoritaire, que ce soit pour diriger son clan, contrôler Harper ou encore lors de leurs moments de sensualité. Je me suis davantage sentie mal à l’aise, voire même sentir une régression au niveau de la place de la femme au sein du couple, que sentie transportée par cette vision-là. Harper m’a semblé plate malgré la promesse que son personnage annonçait au début du roman. Battante ? Pas tellement. Mordante ? Non. Attachante ? Absolument pas.

Au final, la seule chose qui m’a poussé à terminer cette lecture, c’est de découvrir le secret de Knox, à savoir de quelle race de démon il est issu. Finalement, les seules choses qui valent le coup dans ce roman, c’est les 50 dernières pages environ et un personnage. Lulu. Qui c’est ? Eh bien, lisez-le et vous me direz ce que vous en avez pensé.

Je vous laisse dubitatifs ? Bon, je suis gentille, je vous offre un extrait. Mais n’oubliez pas. Le plus important, ce n’est pas l’avis des autres. C’est celui qu’on se fait. Allez, à la prochaine !

« — Euh… Knox… je viens d’assommer le diable.
— Peux-tu répéter ? demanda-t-il en levant la tête du fax qu’il lisait pour regarder la jeune femme.
— Il m’a surprise, expliqua-t-elle, sur la défensive. Tout mon pouvoir a reflué vers mes mains, alors, quand je lui ai balancé mon poing dans la figure, il est tombé au sol comme un sac de patates. »

 

Note : 4 / 10

Le sujet est très prometteur, mais j’ai l’impression qu’il est passé à la trappe. A part Lulu et ce fameux secret de Knox, rien ne m’a plu. Trop de politique, une enquête qui donne l’impression de traîner en longueur, des personnages trop stéréotypés ou plats. Une romance qui ne m’a pas convaincu. Je n’ai pas trouvé de sentiment malgré l’effort de l’auteure. Et, on ne parlera pas u nombre de fautes que j’ai trouvées dans ce roman qui m’ont déplu durant ma lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s