Hades Hangmen, tome 1 – Hors-la-loi (Tillie Cole)

couv30424115

Edition : Milady → Collection : Romance – Suspence

Prix : 6,90 €

Pages : 475

Résumé

River Styx, un biker-né, souffre d’un terrible défaut d’élocution. Alors qu’il est encore enfant, il rencontre une étrange petite fille, dans une forêt derrière une clôture, et réussit à lui parler. Troublé,
il l’embrasse avant qu’elle prenne la fuite. Des années plus tard, Styx est à la tête du gang des Hades Hangmen et pense ne jamais revoir cette fille dont le souvenir le hante. Jusqu’à ce qu’il la retrouve inconsciente derrière son club. La jeune femme a fui la secte dans laquelle elle a grandi et Styx lui offre ses bras protecteurs. Mais peut-elle trouver sa place dans cet univers de hors-la-loi ?

Lorsque j’ai entamé ma lecture, les premières pages m’ont tout de suite été bizarre. Mais simplement parce que j’avais du mal à placer le décor et à prendre mes marques avec le personnage. Puis je me suis laissé porter afin de voir si j’allais aimer ce roman, et finalement, je m’y suis très vite attachée et j’ai lu ce roman relativement vite.

Mae, une jeune femme prisonnière d’une secte terrifiante réussie à s’enfuir et s’effondre de fatigue dans le domaine des Hangmen, un gang de biker impitoyable. Terrifiée, la jeune fille se rend compte qu’elle a quitté une prison pour en trouver une autre.

J’ai eu un pincement au cœur chaque fois qu’on connaissait de nouveaux détails sur la vie de la jeune femme alors qu’elle était prisonnière de la secte. J’ai trouvé son personnage attachant et réaliste. Elle est courageuse, et bien qu’ignorante du monde qui l’entoure, elle est très intelligente. J’ai aimé la suivre à travers son évasion et sa façon de reprendre sa vie en main tout en apprenant ce qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de découvrir plus jeune. C’était agréable et « doux » (autant qu’on puisse qualifier certains aspects de cette histoire de doux) de suivre Mae dans ce long parcours semé d’embûches et de dangers.

Le biker qui la trouve, un dénommé River, est quant à lui, obsédé par cette jeune fille aux yeux de loup et aussi président du club des Hangmen.

Un détail qui m’a fait particulièrement apprécié ce livre, c’est qu’aucun de ses bikers n’est parfait et qu’ils sont tous dotés, si on peut dire, d’une « tare ». Ce qui les rend plus réalistes, moins beau et aussi plus humain. Voir même pour certains terrifiant au premier abord. D’ailleurs, le bégaiement de River lui, rend celui-ci à la fois fragile et impitoyable.

L’histoire de Mae et River est semée d’embûches et vraiment haletante par certains moments, tout comme elle peut être passionnante. Surtout vis-à-vis du sujet sensible et dont on n’entend pas assez parler et qui est abordé par l’auteur dans ce livre. D’ailleurs, Tillie Cole ne lésine pas sur les moyens pour tenter de nous faire percevoir l’horreur que peuvent être les sectes et quels genres de monstre elles peuvent abriter.

En résumé, personnages, univers et sujet abordés ne sont que des points positifs pour ce roman. Les seuls bémols que je soulèverais pour ma part, c’est qu’à certains moments dans l’écriture, j’ai été dérangée par le manque de « maturité ». Et aussi par la manière dont les femmes sont considérés par les hommes, particulièrement quand on apprend ce qu’il se passait pour Mae à la secte. C’est assez dérangeant parfois, bien que je comprenne que cela fasse parti intégrante de l’univers que Tillie Cole tente de nous rendre compte. Bien sûr ce n’est que mon avis de lectrice ! Je vous laisse vous faire votre propre opinion !

Note : 8 / 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s