Reapers Motorcycle Club, tome 5 – Adorateur (Joanna Wylde)

couv1314813

Édition : Milady →Collection: Romance (Sensation)

Prix : 7,60 €

Pages : 576

Résumé

Ses premiers pas dans l’existence n’ont pas été tout roses, mais Mélanie a appris à se battre pour se bâtir un avenir. Réchappée de l’enfer, elle a démarré une nouvelle vie tranquille sans histoire. Seulement, chaque nuit, elle rêve de Painter Brooks, un biker, que son coeur ne parvient pas à oublier. Tout a commencé de la plus innocente des façons : quelques lettres envoyées à un homme seul en prison. Amicales. Inoffensives. Sans aucun danger… jusqu’à ce que, libéré, Painter rentre chez lui. Mélanie découvre alors que l’innocence et la routine n’ont pas leur place chez les Reapers.

Ce tome 5 des Reapers n’a pas été convaincue un gros coup de coeur, ni une révélation. C’était une lecture gentille, sympathique et drôle par moment, mais sans plus.

J’ai quand même retrouvé avec grand plaisir l’univers des Reapers et de Joanna Wylde. On est toujours plongé dans la même ambiance

Ici, on suit l’histoire de Painter et de Mélanie. Painter fait parti des Reapers depuis un petit moment et on a découvert Mélanie dans le tome 4 avec London et Reese alias Picnic.

Painter avait déjà un petit passif avec Em, la fille de Picnic, qu’il n’a pas su conquérir. Mais cette fois, c’est différent avec Mélanie. C’est un homme tourmenté, et honnête et loyal à son club. C’est aussi une âme un perdu qui n’arrive pas à mettre de l’ordre dans ses priorités. Painter patauge dans ses propres sentiments envers Mélanie et dans ceux que Mélanie lui témoigne. J’ai difficilement accroché avec lui, ne retrouvant pas vraiment le style de l’auteur dans le personnage de Painter. Il hésite trop et se préoccupe plus de lui que de Mélanie, blessant ainsi la jeune femme à mainte reprise.

Mélanie elle m’a été plus appréciable que Painter. J’ai retrouvé à la fois l’innocence et la combativité qui caractérise les régulières des Reapers. Gentille, intelligente innocente et pleine de vie et de timidité, Mélanie m’a par moment fait compatir avec elle et sa relation avec Painter, ou tantôt rendu triste pour elle ou encore donner envie de frapper le Reapers. C’est une jeune femme courageuse qui n’hésite pas à se jeter dans l’inconnu et qui tente de prendre ses responsabilités et d’assumer ses choix, un peu en opposition avec Painter.

J’ai été aussi dérangée par le gros voyage dans le temps qu’on fait au cours de ce cinquième tome. Je n’ai pas été convaincue et, à cause de ça, j’ai trouvé que certains passages étaient peu utiles, tandis que d’autre aurait mérité d’être un peu plus développés.

Sinon derrière leur histoire, on suit toujours les intrigues des Reapers. Bien que le cartel du tome 4 semble complètement tombé, d’autre club ou personne font que les Reapers se retrouve dans les embrouilles. Cette partie du livre m’a été plus agréable car j’aime les intrigues « dangereuses » relative aux Reapers MC.

Pour finir, Joanna Wylde garde malgré tout la même plume qui me rend addictif au bouquin du début à la fin. Je n’ai mis que quelques heures à lire ce tome 5.  Et malgré les quelques points qui semblent négatifs à mon goût, je vous recommande de lire ce cinquième tome ainsi que tout le reste de la série.

Note : 7,5

Publicités

Une réflexion sur “Reapers Motorcycle Club, tome 5 – Adorateur (Joanna Wylde)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s