Riders, tome 3 – Chevauchée intense (Lorelei James)

couv74334059

Edition : Milady

Prix : 16,90€

Pages : 384

Résumé

— Tu me déshabilles du regard, mais pour passer à l’action, il n’y a plus personne. Tu n’as pas envie, parfois, d’arrêter de penser aux autres et de te faire plaisir, une bonne fois pour toutes ?

— Si, tous les jours.

— Alors pourquoi tu ne le fais pas ?

AJ Foster aime Cord McKay depuis toujours. Pendant longtemps, il n’a vu en elle qu’une gamine, mais elle est désormais en âge de lui avouer son attirance. Pour se rapprocher de cet homme solitaire, elle lui demande des cours d’équitation – même si, à vrai dire, ce ne sont pas les chevaux qu’elle voudrait apprendre à monter…

Depuis son divorce, Cord McKay vit seul avec son fils. Il a juré qu’il ne se laisserait plus séduire par une femme. Face au mélange d’audace et d’innocence de sa jeune élève, il baisse sa garde, mais il lui faudra plus qu’un coup de lasso pour prendre son cœur.

Le tome 3 de la série Riders n’a malheureusement pas été mon préféré.

Comme toujours, Lorelei James ne perd pas de temps et entre immédiatement dans le vif du sujet. A.J. Foster, une jeune femme voisine du ranch des Mckay tombe sur Cord Mckay, l’aîné des frères, dans un bar de cowboy.

A.J. a toujours été amoureuse de Cord. Elle a toujours cherché un moyen pour attirer son attention, mais en vain. Cependant, la petite fille à laisser place à une très belle jeune femme de vingt-deux ans et aujourd’hui, elle est bien décidée à avoir Cord Mckay pour elle seule. J’ai eu peu d’affinité avec son personnage. Elle m’a plus fait l’impression d’une petite fille obsédée, bien qu’on lui trouve des qualités telles que l’intelligence et le courage. Elle n’a pas peur du travail, ni de s’exprimer. Il lui manque cependant un semblant de maturité sur certaines choses, c’est ce qui m’a rebuté le plus dans son personnage. La plupart du temps, elle se laisse mener par le bout du nez notamment par ses sentiments, son attirance pour Cord, et par Cord. J’aurais aimé la voir plus indépendante.

Cord, lui, n’est pas mon personnage préféré. Assez froid, très distant, touchant par moment, et un Mckay dans toute sa splendeur. Assez rustre dans sa façon de faire. Cord est un travailleur, il ne s’arrête jamais et ne semble vivre que pour le ranch des Mckay et son fils, Ky. Cependant, j’ai trouvé Cord, malgré ses manières d’hommes de cro-magnon, plus sympathique et attachant qu’A.J.

Un point qui m’a décontenancée dans ce tome, c’est l’histoire de Kade. J’ai eu du mal à vraiment trouver sa place dans ce tome. Alors je ne sais pas si l’histoire sera plus développée dans les tomes suivants, mais je n’ai pas du tout été emballée sur la manière dont ça a été amené dans le tome. Je pense qu’il aurait mieux valu attendre, ou mieux, développer plus en parallèle de l’histoire de Cord et A.J. C’est dommage car dès que j’ai rencontré Kade au début de l’histoire, je l’ai trouvé fort sympathique et le feeling est passé immédiatement.

L’écriture de l’auteur elle est de mieux en mieux, fluide et légère. J’ai pu lire le tome 3 de Riders très rapidement. Lorelei James met tout de même un peu plus l’accent sur les sentiments des personnages, et le caractère familial. Le sexe prend encore beaucoup de place, mais c’est un peu la marque de fabrique de l’auteur dans cette série, et ça depuis le premier tome.

Note : 6,5 / 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s