Les Cavaliers de l’Apocalypse, Tome 1 – Guerre (Larissa Ione)

couv12135291

Edition : Milady -> Collection  : Bit-lit
Prix : 8,20 euros
Pages : 465

 Résumé

LA FIN DES TEMPS APPROCHE. LES CAVALIERS DE L’APOCALYPSE DEVRONT CHOISIR DE PRÉSERVER LEUR HUMANITÉ ET COMBATTRE AU COTE DU BIEN OU, AU CONTRAIRE, EMBRASSER LEUR DESTINÉE ET DÉCHAÎNER L’ENFER SUR TERRE.
Ares destiné à devenir Guerre, craint peu de choses. Fin stratège et redoutable guerrier, il a participé à toutes les grandes batailles de l’Histoire et les émotions n’ont aucune emprise sur lui. Pourtant une femme va tout changer. Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu’elle ne comprend pas et auquel elle ne peut survivre, se retrouve porteuse de la marque qui fera d’Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d’une mort certaine, ou accepter d’être le héraut d’Armageddon.

Je me suis plongée dans le ce livre le 1er janvier au matin et l’ai terminé le soir même, comme la plupart des romans de Larissa Ione. Pour commencer, j’aime beaucoup l’univers de cette auteur, autant vous le dire.

Les Cavaliers de l’Apocalypse est une série qui fait suite à l’univers de Démonica . Larissa Ione nous happe une nouvelle fois dans son univers et j’étais ravie de lire cette nouvelle histoire qui s’inscrit dans la continuité de Demonica.

Une héroïne humaine ! Ce qui diffère de ce à quoi Larissa Ione nous avait habitué dans Demonica. Cara est une humaine, elle vit en ermite au fin fond de la Caroline du Sud (si mes souvenirs sont exactes, c’est le genre de détail que je ne retiens jamais). C’est une héroïne haute en couleur qui m’a souvent rire fait pour la répartit dont elle fait preuve envers notre très beau Ares.

C’est un personnage que j’ai particulièrement apprécié pour le courage dont elle fait preuve alors qu’elle se retrouve littéralement jetée dans un monde qui n’est pas le sien et qui n’aurait jamais dû l’être. Sa vie bascule quand Ares apparaît sur le pas de sa porte comme si de rien n’était (enfin, pas tout à fait, mais à vous de le découvrir). Elle nage en pleine Enfer, dans tout les sens du termes, et tout à coup, tout le monde veut la tuer !

Derrière sa fragile apparence d’humaine, on découvre une héroïne forte et pleine de bon sens à qui on fini par s’attacher. Elle a également du caractère et ça, j’adore ! Ce que j’ai particulièrement apprécié chez Cara, c’est qu’elle n’a pas peur d’Ares. Elle le provoque, et si elle le pouvait, je suis presque sûr qu’elle l’égorgerait quand il devient énervant. Je suis fan d’elle, vraiment ! Une héroïne haut en couleur qui ne m’a pas le moins du monde déçue !

Ares alias Guerre, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse qui se retrouve dans la merde jusqu’au cou ! En effet, il doit protéger son saut, mais celui-ci s’est fait la malle, ce qui n’est pas franchement pratique, surtout quand on sait que si celui qui porte le saut de Guerre meure, l’Apocalypse s’abattra sur la terre. Il est bien emmerdé, et encore plus quand une humaine se retrouve entraînée dans ses histoires d’Apocalypse ! Le pauvre !
Enfin, on pourrait presque dire ça. Ares est le personnage central masculin de ce premier tome. Il est, je pense, plutôt facile de s’attacher à lui, en effet très chère lectrice, ce qui devrait vous attirer ce sont les jolies tablettes de chocolat que l’auteur nous décrit à travers le regard de Cara.  Soyons réaliste, on aime bien les mecs bien foutus, non ?
Ce que j’aime dans son personnage, c’est que Larissa n’en a pas fait un agneau doux et sans histoire. Il est obligé d’aller assister à toute les guerres qui se déroulent sur terre. Mais le meilleur, c’est le fait que Larissa Ione nous le présente comme un guerrier épique et sans pitié qui n’a pas peur de se mettre du sang sur les mains, même s’il doit tuer son propre frère. Une dernière qualité qui je pense, est très importante, c’est ce côté gentil, attentionné et affectueux dont il fini par faire preuve envers Cara. Juste ce qu’il faut pour qu’on ne le prenne pas pour le dernier des connards ! Pour conclure, un héro que j’affectionne et qui j’espère, vous plaira !

Pour terminer cette critique, passons à la relation entre Cara et Ares. Pour une fois que l’héroïne ne tombe pas amoureuse dés les premières pages, c’est un soulagement, mais peut-être un peu dommage, puisque c’est souvent comme ça avec les personnages féminins de Larissa Ione. (Eh bien quoi ? Oui, il faut bien lui reprocher un tout petit minuscule truc à ce livre ! Rien n’est parfait !) Cependant, on aime tellement les personnages, qu’on fait vite abstraction de l’habitude de l’auteur de nous faire languir pendant 300 pages à savoir s’ils vont finir ensemble ou pas (même si on sait tous que tout les personnages principaux finissent toujours ensemble !). Ce qui m’a vraiment plût dans leur relation, c’est le développement qu’en fait Larissa Ione, elle prend son temps et ne mets pas la charrue avant les bœufs (j’ai toujours des expressions chelou, va falloir vous habituer) ! J’ai particulièrement aimé la manière dont l’auteur de ce livre amène Cara à devenir la faiblesse d’Ares.

L’attachement mutuelle qu’ils ont l’un pour l’autre n’apparaît que totalement dans les 100 dernières pages de ce roman apocalyptique particulièrement addictif !

Alors, si moi je vois vous conseillez un roman cette année, c’est bien celui de Larissa Ione ! Puis temps qu’à faire, lisez le deuxième tome (que j’ai déjà dans ma pile à lire) qui vient de sortir en poche en France chez Milady !

Lancez-vous dans l’aventure, vous ne serez pas déçu !

Note : 10/10

coup de coeur

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les Cavaliers de l’Apocalypse, Tome 1 – Guerre (Larissa Ione)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s